Photos du Village Médiéval

La Tour vue de l'intérieur du village

A l'intérieur de la Tour

Une meurtrière

La meurtrière côté ouest

Les remparts côté Ouest

Rempart côté Est

La Tour fendue

Meurtrière donnant sur le village

Une voûte dans la rue Caroline Gaëtti

Une porte murée

L'entrée d'une cave avec sa porte voûtée

Porte sûrement plus récente rue Barralis Ruffin . avec au dessus Le blason de la famille Barralis

Plaque cuivre servant de couverture de livre cloué sur bois, époque gothique flamboyante , 16 ème Siècle ou élément servant de décoration d"Autel trouvé chez un particulier à Luceram dans un grenier (Photo Adal)

Sur le parvis ( qui date de 1926 ) de l'église , pierre provenant d'un moulin à huile de Lucéram

Maison Moriez
.

Robert Moriez, né à Lucéram en 1853, mort à Nice en 1915, fut un célèbre ophtalmologiste, lauréat de la faculté de médecine de Paris, qui exerça au Val de Grâce et travailla avec Pasteur et Roux. Il fut aussi professeur à la faculté de Montpellier.
Installé à Nice en 1884, il fonda le service d'ophtalmologie de l'hôpital Saint-Roch, puis le bureau d'hygiène. Neveu d'Adrien Barralis qui fut syndic de Nice de 1853 à 1857, il fut aussi conseiller général des Alpes-Maritimes de 1895 à sa mort. À ce titre, il œuvra pour deux routes, celle de l'Escarène à Peille et celle de Peille à La Turbie qui tirèrent le village de Peille de son isolement.
A noter que la commune de Lucéram s'enorgueillit d'avoir compté dans son terroir deux autres docteurs Moriez, Honoré (1810-1854) père de Robert et Albert (1885-1948) fils de Robert, qui repose au cimetière du Château. Ces trois médecins marquèrent leur localité par leurs activités professionnelles sociales et politiques.

étude sur Luceram de Mme Henriette RIBERO

Blason de la famille des Chevaliers Barralis de Luceram

  • Devise qui n'est pas propre à la famille Barralis de Luceram , car en fouillant dans cette mine incroyable qu'est internet , j'ai trouvé d'autres blasons en Europe ayant la même phrase en Latin (un exemple d'une famille en Espagne avec le blason que j'ai placé à côté de celui des Barralis pour la comparaison).
  • Tous ces Chevaliers auraient participé aux croisades entre 1096 et 1261.
  • Que veut dire cette devise , voila plusieurs réponses , chacun l'interprète à sa façon

1 / Devoir et fidélité enrichit
2 / La bonne foi enrichit
3 / La foi gardée enrichit
4 / Enrichit la fidélité à toute épreuve
5 / Pour enrichir le service avec honneur
6/ Garder la foi enrichit : ( Je ne sait pas pourquoi, mais je préfére cette devise )

  • Si un érudit en latin connaît qu'elle est la bonne interprétation , je suis preneur .
Une inscription datant de 1487 sur le mur de l'église Ste Marguerite

En 1176 Alphonse 1er Comte de Provence fait construire un château à Luceram

Le 6 Juin 1487, par la générosité d'un certain Jacques BONFILS et sous la direction d'un prêtre portant le même nom Jean BONFILS, débutaient les travaux de fondation de l'église paroissiale qui devait être 38 ans plus tard, consacrée à Sainte Marguerite.
C'est ce qu'atteste cette plaque de marbre encastrée dans le mur extérieur de l'église ou est gravée dans un latin peu facile à lire << 1487 dié sexto Junii incepta aucta que fuithoec ecclesia >> , les travaux devaient durer 36 ans et donc s"achever en 1525. En 1525 elle était consacrée le 20 Juillet par Monseigneur Barthélemy de LUCO , Evéque de TROYES.

La découverte de fenêtre en ogive pendant les travaux sur la façade de l'église

Lucéram par F. BRUN en 1881

*CLIQUER SUR LES IMAGETTES*